La rupture amicale

La rupture. Nous l’avons tous expérimentée, que ce soit en amour ou en amitié. Le dictionnaire la définit comme ceci « une rupture est le processus social par lequel deux individus mettent fin à cette relation particulière ».

Pour qu’il y ait rupture il faut donc qu’il y ait une « relation particulière » entre deux personnes. La rupture implique alors des sentiments, de l’intimité, de la confiance et du partage.

La littérature française regorge de très beaux textes de rupture. Un des plus bouleversants est la lettre d’Alfred de Musset adressée à  George Sand en 1834. En voici un court extrait : «…il m’importe à moi, aujourd’hui, que ton spectre s’efface déjà et s’éloigne devant moi, de te dire que rien d’impur ne restera dans le sillon de ma vie où tu as passé… ».

musset-sand
Il y a quelques semaines la chanteuse Solange Knowles coupait les ponts avec sa sœur Beyoncé et son beau-frère, le rappeur Jay-Z. Par quel moyen ? Tout simplement en les supprimant de ces contacts sur les réseaux sociaux et en effaçant les photos où les protagonistes apparaissaient.

beyonce-jay-z-and-solange-main
Imaginez Alfred de Musset en faire de même avec George Sand, stupide non ?

Bienvenue en 2014… la rupture se passe sur internet de nos jours ! Beaucoup moins profonde qu’une séparation épistolaire, il est devenu (trop ?) courant aujourd’hui de se contenter d’un clic sur « retirer de ma liste d’amis » sur Facebook pour signifier à l’autre que la relation est arrivée à son terme. Les plus virulents iront même jusqu’à « bloquer » l’autre sur les réseaux sociaux. Et voilà, en deux clics trois mouvements « je t’éjecte de ma vie et je le crie au monde entier ».